Dossiers thématiques

Second confinement, quelles entreprises touristiques doivent fermer ? Lesquelles peuvent rester ouvertes ?

Suite à l’annonce du reconfinement national, le Président de la République a annoncé la fermeture temporaire de certaines entreprises. Quelles sont-elles pour le secteur du tourisme ? Un décret publié ce vendredi 30 octobre vient apporter des précisions.

Concernant les hébergements, le décret indique que doivent rester fermés :
- les auberges collectives,
- les résidences de tourisme,
- les villages résidentiels de tourisme,
- les villages de vacances et maisons familiales de vacances (ce terme ne concernant pas les résidences secondaires mais des établissements à caractère social),
- les terrains de camping et de caravanage.

A noter qu’il est toléré que ces établissements continuent à accueillir des personnes pour lesquelles ils constituent un domicile régulier.
De plus, il se peut que par dérogation et sur requête du Préfet, ces établissements soient rouverts afin d’accueillir des personnes en quarantaine ou en isolement.

Concernant les hôtels, ceux-ci peuvent demeurer ouverts afin d’accueillir des professionnels dont les déplacements sont indispensables. Toutefois les espaces de restauration et de débit de boissons devront rester fermés. Les hébergeurs pourront alors proposer le room service mais également la vente à emporter ou la livraison.

De même, les restaurants et débits de boissons doivent eux-aussi demeurer fermés.

Enfin, l’ensemble des établissements de loisir accueillant du public sont également fermés. Il leur est toutefois possible de proposer la vente à emporter ou la livraison de commandes.

Enfin, l’ensemble des établissements de loisir accueillant du public sont également fermés.

Quant aux parcs, jardins, espaces verts, lacs, plages et plans d’eau, ils restent ouverts. Pour ce qui concerne les plages et plans d’eau, les activités nautiques et de plaisance y sont toutefois interdites.