Tourisme

Plan de déconfinement : des bonnes nouvelles et des incertitudes encore à lever

C’est peu dire que l’intervention du Premier Ministre le 7 mai sur les modalités du déconfinement était attendue et notamment par les professionnels du tourisme, secteur touché au premier chef par la crise sanitaire du moment. En vérité peu d’annonces ont concerné le tourisme. Quoi qu’il en soit, même s’il faut encore attendre des précisions, l’allocution d’Edouard Philippe a permis de collecter quelques précieuses informations.

Déconfinement VendéeAu rang des bonnes nouvelles il faut se féliciter de la confirmation de l’engagement du déconfinement : ça y est nous y sommes ! Rien n’était gagné puisque tout dépendait, rappelons-nous, des résultats sanitaires de ces derniers jours. Autre satisfaction et non des moindres, la Vendée figure parmi des « départements verts ». Il s’agit même d’un « vert franc et solide » puisque pour chacun des trois critères : circulation active du virus, tension hospitalière sur les capacités de réanimation et taux de couverture des besoins en tests, le Département obtient le sésame favorable de couleur verte. Conséquences concrètes de ces dispositions : les déplacements sans justification (attestation) sont désormais possibles dans un rayon de 100 km.

En ce qui concerne les activités liées au tourisme, l’annonce surprise est venue du côté des plages, qui jusqu’ici étaient déclarées de façon ferme et définitive fermées jusqu’au 2 juin. Désormais il est indiqué que : « la règle générale reste la fermeture mais le préfet pourra autoriser l'accès aux plages, lacs et centres nautiques sur demande des maires ». Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur a apporté des précisions qui viennent compléter les propos du Premier Ministre : « il sera possible de se rendre sur ces sites s’il existe un dispositif d’aménagement suffisant pour garantir la distanciation physique, à la demande des maires, sur autorisation du Préfet ». La méthode évoquée confirme une fois de plus l’importance du couple Préfet de Département/maire dans la mise en œuvre locale du déconfinement. Fort de cette nouvelle règle, le groupe de travail composé d’élus du littoral et animé par Vendée Expansion va solliciter à nouveau le Préfet et voir dès à présent dans quelle mesure l’autorisation d’ouverture des plages vendéennes pourra être accordée.

Sur le sujet des sites touristiques, il n’y a pas eu d’annonces explicites. Il semble que dans ce domaine, là aussi, le pouvoir d’appréciation du Préfet soit essentiel. L’ouverture, ou le maintien de la fermeture, sera décidé en fonction de plusieurs critères, parmi lesquels La taille du site, l’engagement de l’exploitant a la mise en place de mesures sanitaires vertueuses et la limitation du nombre de visiteurs seront des conditions examinées au plus près.

Le discours d’Edouard Philippe n’a cependant pas embrassé tous les sujets et notamment celui de l’hébergement touristique. Par conséquent de nombreuses incertitudes demeurent. Il semble bien que dans le domaine du tourisme deux dates soient encore cruciales dans le plan de sortie de confinement :

  • Le 14 mai : date d’un comité interministériel dédié au tourisme. Deux points seront à l’ordre du jour de ce rendez-vous : la définition des mesures spécifiques de soutien à la filière touristique d’une part et la validation par le gouvernement de protocoles sanitaires présentés par les représentants des différents métiers du tourisme d’autre part. Ce dernier point est essentiel, car la mise en en place et le respect de mesures sanitaires sera la condition sine qua non pour être autorisé à ouvrir et exercer une activité.
  • Le 2 juin : c’est à ce moment que plusieurs activités devraient connaitre leur sort quant à leur possibilité d’accueillir de la clientèle. Sont ici concernés (jusqu’à nouvel ordre) les mariages, grands musées, cinémas, salles de concert, théâtres et bars et restaurants.